Rentrée 2018 : respecter autrui

Dans le cadre des ajustements des programmes de 2015 (BO du 26 juillet 2018), l’Enseignement Moral et Civique est remodelé autour d’une notion centrale : le respect d’autrui. Destinés à favoriser une meilleure maîtrise des savoirs fondamentaux (« lire, écrire, compter, respecter autrui »), les programmes insistent sur cette compétence sociale fondamentale au cœur de l’École de la confiance. Une place est par ailleurs accordée à l’encodage et au décodage, mettant en avant l’importance de la trace écrite lors de toutes les activités d’EMC.

Le respect d’autrui est associé à la notion de culture civique et réaffirme par exemple le droit à l’égalité homme-femme et le principe de laïcité, en référence aux principaux textes officiels : la Constitution, le Code de l’éducation, et le Socle commun de connaissances, de compétences et de culture.


@CE1Kirchner

Les programmes 2018 insistent sur la nécessaire transversalité des apprentissages en EMC et affirment leur place dans l’espace pédagogique de chaque classe, du CP à la 3e. La culture civique portée par l’EMC est « au cœur de la vie de l’école et de l’établissement, portée par certaines des actions qui mettent les élèves au contact de la société ». Il s’agit à la fois de partager des valeurs (savoir-être), de construire des savoirs et de développer des pratiques (savoir-faire). Ainsi, l’EMC se construit à partir de savoirs de tout ordre issus de notre culture commune (« littéraires, scientifiques, historiques, juridiques »), réaffirmant que l’EMC « irrigue l’ensemble des enseignements » tout comme il s’en nourrit. Un lien particulier est réservé à l’Éducation aux Médias et à l’Information (EMI), d’abord « apprendre à s’informer » (cycle 2) puis « interroger les sources » (cycle 3).

Semaine de la presse et des médias dans l’école – #InfoOuPub dans une classe de CM1

Une grande liberté pédagogique est laissée aux enseignants. Dans l’esprit de la pédagogie du projet, les programmes proposent de faire vivre aux élèves les situations de notre parcours civique. Entre analyse de situations concrètes et apprentissage du débat, il s’agit de former les élèves à la participation active et éclairée au projet politique de notre société. Les futurs citoyens devront développer leur capacité à se faire entendre et à accepter les compromis. L’écoute et l’empathie, associées à l’affirmation de soi dans le groupe, mèneront au respect de chacun sans discrimination. Les enseignants peuvent s’appuyer particulièrement sur des activités mettant en jeu la coopération.


@C2_NandinaPau

Les connaissances et compétences associées ainsi que les attendus de fin de cycle s’appuient sur quatre grands domaines (la sensibilité, la règle et le droit, le jugement, l’engagement) en les organisant selon trois axes. Chacun des axes est repris et décliné par cycle sur l’ensemble de la scolarité obligatoire :

  • Respecter autrui en construisant une « conscience de la dignité et de l’intégrité de la personne humaine » ;
  • Acquérir et partager les valeurs de la République autour des « quatre principes majeurs de la République française : la liberté, l’égalité, la fraternité et la laïcité » ;
  • Construire une culture civique dans un « espace démocratique ».

Pierre Lignée (@drumoly), formateur à l’ESPE de Paris


Les programmes d’EMC 2018

Share Button

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.