Découvrez !

Les séances EMC, partageons ! suivent une trame régulière structurante, rassurante, mais non figée : les enseignants restent libres de s’emparer et de modifier/adapter le scénario pédagogique à leur guise pour répondre aux besoins de leur classe.

Pour mieux comprendre notre démarche, rien de tel qu’un exemple concret. Nous vous proposons de découvrir un scénario pédagogique EMC, partageons ! sur les stéréotypes de genre, faisant partie des ressources proposées par le CLEMI à l’occasion du concours Zéro Cliché.


#ContreLesStéréotypes

1. Annonce du plan de la séance

Le thème (filles-garçons), l’objectif (approcher la notion de stéréotypes), le critère de réussite (restituer une idée retenue en fin de séance) et les différentes phases de la séance sont annoncés.

2. Phase individuelle

Cette phase repose sur le recueil des représentations des élèves.

Elle s’effectue seul, afin de ne pas être influencé par le reste du groupe classe. Des aides favorisant l’accessibilité sont proposées aux élèves qui en ont besoin : images à découper, banques de mots accompagnés de pictogrammes etc.

Cycle 2 : Les élèves décoreront les chambres de Sarah et Jules, rempliront leur coffre à jouets, et imagineront le métier qu’ils souhaitent faire plus tard…

Cycle 3 : Ici, il s’agira de faire le portrait psychique de Sarah et Jules, à partir d’une banque d’adjectifs…

3. Phase collective

Après une rapide mise en commun où les élèves font part de leurs représentations et commencent à justifier leur choix, l’enseignant liste les données que l’on retrouve majoritairement dans les productions : le plus souvent, ce sont des stéréotypes.

S’en suit un débat, interrogeant les élèves sur la possibilité d’inverser les portraits, et ainsi les amener à se demander s’il y a des couleurs, des métiers (C2) ou des traits de caractère (C3) réservés aux filles et aux garçons. Des questions comme “Est-il possible que Sarah soit aventurière et Jules coquet ?” peuvent relancer les échanges. La confrontation de points de vue divergents est l’occasion de questionner la source des représentations (développement de l’esprit critique). Des questions comme “Et toi, pourquoi penses-tu cela ?” peuvent être posées.

Des connaissances émergent ou sont apportées : les termes “mêmes droits”, “égalité” sont progressivement introduits. Le mot “stéréotype” est défini.

Pour clore les échanges, une vidéo (différenciation C2 et C3) est visionnée afin de bousculer, déconstruire les visions stéréotypées des élèves.

4. Phase d’écriture/Publication

Les élèves sont enfin invités à restituer par écrit (dessins et dictée à l’adulte pour les non scripteurs) ce qu’ils ont retenu de l’égalité filles-garçons, et à produire des contre-stéréotypes.


Retrouver l’intégralité de la séance ici !


Pour accéder à l’ensemble des séquences co-construites depuis janvier 2016, il faut être inscrit, ce qui permet de recevoir des identifiants donnant accès à l’EMCthèque !

Share Button