Préparer l’épreuve d’admission du CRPE

Sans attendre les résultats de l’admissibilité, il faut anticiper l’admission et la fameuse première épreuve orale : la mise en situation professionnelle dans le domaine de votre choix, aujourd’hui nous traiterons de l’épreuve en Enseignement moral et civique.

Cette épreuve vise à évaluer les compétences scientifiques, didactiques et pédagogiques du candidat dans un domaine d’enseignement relevant des missions ou des programmes de l’école élémentaire ou de l’école maternelle, choisi au moment de l’inscription au concours.

Devenir enseignant

L’épreuve se déroule en 2 temps :

  • la présentation du dossier (20 minutes) ;
  • un entretien avec le jury  (40 minutes).

 

Il ne faut pas concevoir ces deux parties comme indépendantes. En effet, le dossier en tant que tel n’est pas noté et sera un support à l’entretien. Attention, s’il n’est pas noté, il permet au jury de se faire une première idée de votre réflexion et de votre positionnement en tant que futur.e professeur.e des écoles.

Comment préparer ce dossier ?

1- Choisir le sujet en EMC
C’est une question qui hante de nombreux candidats et qui pose un vrai problème de stratégie. Si le thème des émotions au cycle 2 est très souvent présenté, il est essentiel de choisir un sujet qui vous plait ou avec lequel vous êtes à l’aise au niveau des concepts à enseigner ou pour lequel vous allez pouvoir vous former. Il vous faudra aussi l’imaginer dans un niveau de classe qui soit cohérent au regard des programmes de l’Éducation nationale.

Hors programme, point de salut !

2- Construire le dossier

 Le candidat remet préalablement au jury un dossier de dix pages au plus, annexes comprises (hors page de garde et, le cas échéant, sommaire et bibliographie), portant sur le sujet qu’il a choisi. Ce dossier pourra être conçu à l’aide des différentes possibilités offertes par les technologies de l’information et de la communication usuelles, y compris audiovisuelles. Il est adressé au président du jury sous format papier accompagné le cas échéant d’un support numérique (clé USB), dans un délai et selon des modalités fixées par le jury. 

Devenir enseignant

 

Une fois que vous avez choisi le sujet, il faudra ensuite construire la séquence pédagogique et définir les objectifs de celle-ci, ce que vous voulez que vos élèves aient appris.

Le/la futur.e enseignant.e que vous êtes ne va pas enseigner un savoir savant de type universitaire à des élèves de 6 ans mais il faut pouvoir les comprendre pour les rendre enseignables, c’est la transposition didactique et c’est ce qu’on attend de vous dans cette première partie de dossier. 

Dans la partie théorique (2-3 pages au maximum) devront apparaitre l’introduction et « une synthèse des fondements scientifiques relatifs au sujet retenu ». Il faut donc pouvoir solliciter des ouvrages et articles de niveau universitaire reconnus et non de vulgarisation. Il est fortement conseillé de bien les connaitre car on peut vous questionner dessus à l’oral. Ce ne doit pas être une liste exhaustive mais un ensemble cohérent qui illustre les enjeux théoriques et conceptuels. Les textes cités doivent apparaitre dans la bibliographie.

Dans la deuxième partie du dossier (7-8 pages), vous présenterez la séquence (ensemble des séances) et la placerez dans la classe selon la programmation annuelle et le cadre institutionnel. En effet il faudra expliciter le rattachement aux programmes officiels les plus récents et ce qui a été fait en amont de cette séance ou ce qui suivra dans l’année.

La séquence sera ensuite présentée selon la forme que vous souhaitez et vous développerez une séance très détaillée, voire deux séances, sous forme de fiche de préparation. La manière dont vous évaluerez vos élèves doit aussi apparaitre à ce moment.

La conclusion sera l’occasion d’ouvrir votre sujet en présentant par exemple les sujets qui seraient abordés par la suite et qui découleraient de cette séance mais aussi des éléments transdisciplinaires tels que  l’EPS ou la littérature.

 

N’oubliez pas de joindre en annexe les supports que vous présenterez à vos élèves ainsi que les différenciations que vous pourriez anticiper. 

 

Et l'oral ?

Vous avez rendu votre dossier, félicitations ! Maintenant il faut vous préparer pour l’épreuve en tant que telle.

Pendant 20 minutes, vous allez devoir parler de ce que vous avez écrit… Mais que dire sans se répéter ? C’est une partie de l’épreuve qu’il faut anticiper et préparer afin de présenter un discours clair, construit et cohérent devant un jury composé de formateurs et/ou d’inspecteurs.

Depuis la fin de la rédaction, vous avez évolué et pu penser à de nouvelles pistes voire regretter ce que vous avez pu écrire (ça arrive ! Que changeriez-vous si c’était à refaire). C’est le moment où vous allez justifier vos choix pédagogiques et les modalités mises en place, ce qui a bien fonctionné si vous avez expérimenté votre séquence, les limites que vous avez rencontrées, les sources d’inspiration, etc.

N’hésitez pas à vous entrainer devant des amis, de la famille, à vous enregistrer et à vous chronométrer pour bien tenir le temps.

La présentation est organisée et argumentée, un plan est annoncé et suivi. Les sources et les références utilisées sont citées, les choix opérés sont justifiés. La présentation est équilibrée, elle donne une juste place aux contenus scientifiques et didactiques mobilisés, sans négliger la démarche et l’organisation pédagogique. L’argumentation est préférée à l’affirmation péremptoire. Une bonne analyse de sa pratique personnelle, alimente des propositions pédagogiques cohérentes. Les limites et les obstacles que pourraient rencontrer certaines propositions pédagogiques envisagées sont identifiés, et même anticipés. Les démarches et les supports proposés attestent d’une bonne compréhension des programmes et du développement de l’enfant. La progressivité des apprentissages, la nécessaire cohérence entre situation d’apprentissage, activité des élèves et acquisitions visées, la sécurité des élèves, sont envisagées et traitées de manière pertinente. Ces éléments montrent que le candidat s’est effectivement projeté dans l’exercice du métier, qu’il est capable de mobiliser certaines des compétences essentielles qu’il requiert. Bien préparés, pas accaparés par la lecture de leur dossier, les meilleurs candidats regardent les jurys, adoptent une position et une gestuelle adaptées à la situation, montrent qu’ils maîtrisent les bases élémentaires de la communication et de l’échange oral.

Rapport de Jury 2019 de l’académie de Créteil

Lors de cette présentation, n’hésitez pas à pensez plus loin que le sujet et à transposer aux autres cycles. On attendra aussi que vous puissiez développer l’aspect transdisciplinaire de votre séquence.

Dernière partie de l'épreuve

C’est parti pour 40 minutes de questions du jury ! Si vous n’avez pas utilisé la totalité des 20 minutes, elles ne sont pas transposables pour cette seconde partie.  Quelles sont les questions les plus fréquentes ? Que peut-on me demander ? Vous pouvez retrouver la synthèse de notre Insta Live du mois de mai 2019 !

Ressources, sitographie

Share Button
Valérian Florentin
Posts created 7

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut